Le projet éducatif

Ce que défend l’association

L’association Il était une fois… reconnaît chaque personne comme un individu à part entière, avec sa propre histoire, ses envies, ses besoins et ses compétences. L’individu est membre d’un groupe qu’il enrichit par sa singularité. Le groupe participe également à l’épanouissement individuel.

Il était une fois… refuse toute forme de discrimination. Les différences sont des opportunités de découvrir autrui et non des prétextes de rejet.

En accord avec la Convention Internationale des Droits de l’enfant, Il était une fois… affirme la nécessité d’un cadre adapté permettant la sécurité physique, affective et morale des enfants et adolescents accueillis lors des séjours de vacances.

Il était une fois… souhaite éveiller ou entretenir la capacité de chaque individu à faire des choix de manière autonome et responsable au sein du groupe.

Il était une fois… reconnait à chaque individu des droits et des devoirs qui se complètent.

Il était une fois… favorise un « vivre ensemble » qui n’est pas seulement une source de contraintes, mais avant tout l’opportunité de découvrir Autrui, enfant comme adulte. Pour cela, une éducation à la sociabilité, au sens d’entrer en relation et vivre avec autrui, est un axe important des actions de l’association.

Il était une fois… privilégie un mode relationnel centré sur la coopération et la solidarité des personnes, les jeunes entre eux, les jeunes avec les adultes et les adultes entre eux.

Il était une fois… considère les activités comme élément essentiel de son action pédagogique : activités ludiques, de création et/ou physiques constituent le cœur des propositions des adultes, dans la mesure où elles permettent déjà à elles seules l’apprentissage de soi, de l’autonomie, du « vivre ensemble » et occasionnellement d’une technique.

Il était une fois… a fait le choix d’adhérer à l’UFCV, Union Française des Centres de Vacances, dont elle partage les valeurs notamment :

  • Sur la place des Accueils Collectifs de Mineurs au sein de la société, sur leur organisation et sur la place de l’individu au sein de ceux-ci.
  • Sur l’importance et la nécessité des échanges entre associations, les partages d’expériences et les confrontations d’idées.

Ce que fait l’association

En accord avec ces considérations humanistes et éducatives, Il était une fois… se donne pour mission l’organisation de séjours et l’accueil d’enfants et adolescents dans le cadre de leurs vacances scolaires. A ce titre, notre priorité est de permettre aux jeunes de vivre des moments agréables dans une atmosphère détendue. Il était une fois… cherche également à permettre l’accès de ses séjours à des jeunes n’ayant pas la possibilité de partir en vacances.

Il était une fois… se veut être une association apprenante, c’est à dire en capacité de s’enrichir et de transmettre des savoirs, savoir-faire, savoir-être aux jeunes et aux adultes quel que soit le niveau d’expérience. Ce processus dynamique est présent lors des séjours ainsi que dans le fonctionnement de l’association. Les situations auxquelles sont confrontés les adultes sont source d’apprentissage pour l’adulte et l’association car elles entraînent le développement de compétences.

Il était une fois… se place dans une dynamique de recherche et réflexion permanente centrées sur son projet et sa mise en application.

L’association cherche à créer et favoriser les situations de formations et d’échanges en interne lors de journées de réflexion, par la mise en place de commissions avec des sujets de recherche-action et durant les séjours par les échanges entre adultes.

L’association favorise les échanges entre les familles avant, pendant et après les séjours : communication par le site internet, les réseaux sociaux, invitation aux temps forts de l’association…

L’association prend part à des échanges en externe, par le biais des formations BAFA, BAFD, l’intégration de ses membres au sein de l’équipe régionale de formateurs de l’UFCV.

Pour les séjours, l’association souhaite :

  • La mise en place de modalités d’organisations respectant le rythme individuel de chaque participant, que ce soit dans la vie quotidienne ou dans le déroulement des activités.
  • L’éducation des enfants et adolescents à la démocratie ainsi qu’à la responsabilité vis-à-vis de leurs choix et de leurs conséquences.
  • L’attribution de responsabilités adaptées à chacun des participants au séjour, aussi bien aux enfants, aux adolescents et aux adultes.
  • La concertation entre les adultes, les enfants et adolescents quant à l’organisation de certains points de la vie du séjour, tels que : le choix de l’activité, les modes de régulation au sein du groupe, etc.
  • L’inclusion de chaque personne dans un cadre sensible à la protection et à la valorisation de l’environnement, par le biais d’actions simples. Nous veillons à mettre en place une cuisine saine et responsable, une gestion raisonnée des déchets et des transports, ainsi que des activités de proximité en contact et dans le respect de la nature.
  • La sensibilisation des équipes aux questions liées à l’hygiène, l’alimentation, la sexualité, le sommeil, et le tabagisme, aussi bien chez les enfants et adolescents que chez les adultes.
  • Une sensibilisation à la protection des données personnelles (droit à l’image, utilisation des réseaux sociaux…).
  • Des relations avec les familles basées sur la communication d’informations, les échanges avant, pendant et après le séjour, et l’implication possible des familles dans les temps forts de l’association.
  • La mise en place d’initiatives créatives et originales dans l’organisation ou l’animation des séjours.
  • La rédaction d’un projet pédagogique pour chaque séjour, faisant apparaître les actions et les moyens mis en œuvre, dans le respect du présent projet éducatif.
  • La rédaction d’un bilan de séjour faisant l’évaluation des actions menées, des impacts sur le groupe d’enfants et adolescents, des impacts sur le groupe d’adultes, des moyens humains, matériels et financiers.

Les projets pédagogiques et les bilans de séjours constituent des outils d’évaluation pour les équipes et les membres de l’association. Ces documents alimentent la réflexion permanente nécessaire à l’évolution du projet éducatif.

Texte voté lors de l’Assemblée générale du 19 Janvier 2019